Vous êtes ici

Le Wat Arun, ou temple de l'aube

Posé le long du fleuve Chao Praya, le fleuve des rois, le Wat Arun est surtout célèbre pour son architecture particulièrement rafinée et son image est l'une des plus belles
vues de Bangkok, ce temple est présent sur de nombreuses cartes postales, sur les pieces de 10 baht, sur le logo de l'office de tourisme thailandais.
Il est moins fréquenté que les autres temples royaux: le temple du Bouddha couché et celui du Bouddha d'émeraude, ce temple n'en est pas moins une merveille
architecturale unique en son genre.

Le temple tient son nom de la divinité hindoue de l'aube: Aruna, il date du XVIIe siecle, et s'il n'a pas une grande superficie, il trone fièrement à 70 mètres
au dessus du Chao Praya et du quartier de Thonburi, et la richesse des détails architecturaux, les céramiques (dont de la porcelaine chinoise) qui recouvrent
les tours de style khmer, les bas-relief donnent du cachet au temple. Des créatures mythologiques comme Kinnari, mi-femme, mi-oiseau y sont représentées et
les 2 démons géants Sahassateja et Tasakantha sont les gardiens des lieux. Un couché du soleil sur le Wat Arun offre un spectacle quasi mysthique.
L'activité religieuse y est encore très présente: monastère, offices religieux, ordinations...
Ce temple bouddhiste est une représentation architecturale du Mont Meru, le centre du monde dans la croyance bouddhiste, Meru serait situé quelque part
au-delà du plan physique de la réalité, dans un royaume de perfection et de transcendance. Le Wat se compose d'un prang, une tour caractéristique de style khmer,
entouré de quatre petits prangs protégés par des statues de divinités.

Histoire du Wat Arun:
Le Wat Arun est l'un des rares héritages architecturaux de la dynastie Chakri, cependant le temple est plus ancien. Depuis l'age d'or du royaume d'Ayutthaya,
les navires qui venaient s'approvisionnaient dans la région de Thonburi faisaient halte dans le vieux temple anciennement connu sous le nom de Wat Makok ou Wat Nok Makok.

D'après la légende, la flotte royale du roi Thaksin, fondateur de Thonburi est arrivée à l'aube au Wat Nok Makok pour prier dans le temple qui fut rebaptisé par la suite
Wat Chaeng (le temple de l'aube), puis au couronnement de Thaksin, le souverain le nomma temple royal. Thaksin expulsa les moines du temple afin de le garder pour lui
seul. Le Wat abritait la statue du Bouddha d'émeraude, avant qu'elle soit déplacée au Wat Phra Kaeo en 1785.

Les moines ont pu réintégrer le temple sous le règne de Rama I, le premier roi de la dynastie Chakri, il a enlevé le titre de temple royal au Wat Chaeng et
déplacé sa capitale de l'autre coté du fleuve à Bangkok. Plus tard, le roi Rama II redonna au temple sa gloire d'antan et a changé son nom en Wat Arun Rachatharam.

Pendant le règne de Rama III, le Prang a été rehaussé à une hauteur incroyable de 67 mètres, ce qui en fait le prang plus élevé de Thaïlande, il l'est encore aujourd'hui. Grand défenseur de l'art et de l'architecture, ce souverain a achevé la restauration de la structure du temple avec l'ornement de petits morceaux de porcelaine fine qui brillent au soleil. Le nom du temple a pris le nom de Wat Arun Ratchavararam.

Comment se rendre au Wat Arun ?
Le temple est accessible par bateau ou par la route. Pour le bateau, vous pouvez le prendre depuis le quai Tha Tien Pier, près de Wat Pho à l'angle sud ouest
du grand palais (ou du temple du Bouddha d'émeraude). Le quai Tha Tien est facilement accessible depuis n'importe quelle autre ligne de bateau ou vous pouvez
y aller en taxi. Si vous préférez prendre le bus pour aller au Wat Arun, les lignes 1, 25, 44, 47, 62 et 91 désservent le temple.
Il y a bien sur le tuk-tuk et taxi-meter.

Horaires d'ouverture: 8:30 - 17:30
prix entrée: 30 baht pour les étrangers - gratuit pour les thais
Autres attractions accessibles depuis le Wat Arun: le Wat Pho, Wat Phra Kaew, le Musée National, le quartier de Chinatown

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer